Bullpen chapitre 1: happy Bonilla day!


Dans cette catégorie d'articles, retour en une minute sur une anecdote MLB. Aujourd'hui nous allons parler de ce joyeux Bobby Bonilla.







Qui est-ce qui touche plus d'1 Millions de dollars de "retraite" par an ?

Roberto Martin Antonio Bonilla, Bobby pour les intimes, est un retraité heureux. L'ancien 3e base (et right fielder), journeyman et all star 6 fois, perçoit en effet $1,193,248.20 chaque 1er juillet depuis 2011, et ce jusqu'en 2035, de la part des Mets de New York.


Chaque july 1st dans la tête de Bobby

Euh... mais pourquoi?

Bonilla revient jouer chez les Mets en 1999, mais il squatte le banc. Les Mets veulent en faire un Pinch Hitter (frappeur suppléant), lui refuse, et un buy out est négocié... Là tout dérape:

Les Mets, plutôt que de payer les 5.9 Millions restant à Bonilla, vont avoir la brillante idée de proposer de lui verser son dû à partir du 1er juillet 2011 avec un taux d'intérêt annuel de 8%. Ils se retrouvent alors à devoir 29.8 Millions de dollars à Bobby Bonilla, soit 1.2 Millions par an pendant 25 ans. Ha...ha..ha...


Ok... mais pourquoi?!

A l'époque les propriétaires des Mets ont investi dans des comptes de... Bernard "Bernie" Madoff (pour ceux qui ne connaissent pas le bonhomme, cliquez sur wikipédia). Alors je ne vais pas rentrer dans les détails des signatures de contrats entre joueurs et organisation, mais grosso modo, les Mets pensaient, grâce à Madoff, pouvoir investir la partie différée ("deferred contracts") des paiements dus aux joueurs dans les comptes Madoff car ce dernier leur montrait ce que tout investisseur souhaite: un investissement qui rapporte. Ainsi le parti pris, avec les promesses de ces investissements, a été de proposer de payer le contrat de Bonilla plus tard, quitte à payer plus qu'au départ, mais avec un capital bien plus conséquent du fait des gains obtenus via Madoff. Hélas la suite on la connait, Madoff, FBI, prison, pas de gain pour les Mets, des pertes même et ce contrat à payer à Bonilla jusqu'à ses 72 ou 73 ans...


A noter que ce cas n'est pas isolé car d'autres contrats de ce type sont dus ou ont été dus par des franchises à des joueurs... et Bobby Bonilla reçoit déjà $500,000 par an depuis 2004 (c'est un remboursement sur 25 ans) de la part des Orioles et des Mets.


Maintenant, chaque 1er juillet, vous vous rappellerez de souhaiter un bon Bonilla day à ce cher Bobby.




7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout