Le Bullpen chapitre 7: Fernando Valenzuela, el ùnico


Alors que les Cy Young vont être annoncés incessamment sous peu, revenons en quelques lignes sur la performance unique de l'ancien joueur des Dodgers, et de la "Fernandomania" qui en a résulté.



Fernando Valenzuela c'est qui?

Les Fans des Dodgers, même les plus jeunes, en ont très certainement entendu parler. Les fans de Baseball en général, sachant ce qu'il a accompli, également.

Le monsieur a fêté ses 60 ans il y a 10 jours, et je profite de cette date particulière (l'art du teasing) afin de parler de ce dernier:

M. Valenzuela est né au Mexique, en 1960 (les mauvaises langues diront "pas sûr"), au sein d'une famille nombreuse de 12 enfants.

Il se lance dans le Baseball, dans son pays natal, et devient pro en 1978. Le fait que la ligue mineure qu'est à ce moment la ligue mexicaine, absorbe la ligue dans laquelle il jouait font qu'il devient une cible parmi les scouts de la ligue majeure américaine. Il rejoint finalement les Dodgers en 79.

Passant par les équipes mineures affiliées à l'equipe phare de Los Angeles, il continue d'impressionner avant de venir en tant que reliever dans l'équipe majeure, en septembre 1980.


Une année rookie dans les annales

En 1981, c'est le décollage: il start, lance un match complet lors de son premier match, décide que ça ne suffit pas puisqu'il enchaine les performances de hautes volées, et lance carrément une mania, qui aurait pu être exceptionnelle à l'heure actuelle, avec nos réseaux sociaux! Communément appelé Fernandomania, elle prend racine dans la population hispanique de LA, et on voit à chacune de ses apparitions sur le monticules, une moyenne de spectateurs plus grande que lors des matchs de ses coequipiers! Le rookie est alors selectionné au all star game, mais perd ensuite en qualité, en domination (en comparaison de son début de saison bien sur!). Il finit malgre tout la saison de fort belle manière: 13 victoires 7 defaites 2.48 ERA, 180 strikeouts... en plus de ça il termine avec le silver slugger, avec une moyenne au baton superieure à ses camarades pitchers. Cette saison exceptionnelle continue lors des playoffs pour lui et ses coéquipiers car les Dodgers vont aux World Series, pour y battre les Yankees, et Fernando a notamment fait un match complet lors de ces finales. Vainqueur, élu Cy Young, Rookie de l'année et Silver Slugger, Valenzuela commence sa carrière dans les majeures de la plus belle des manières.



Pourquoi j'en parle aujourd'hui

Eh bien, c'est un 11 novembre 81 qu'il recoit son prix de Cy Young, en battant Tom Seaver, et il se trouve qu'il est le seul joueur de l'histoire à avoir obtenu à la fois ce prix et le ROY la même saison. Il aura eu 17 ans de carrière, avec des stats très honorables (à part son mini passage chez les Angels qui ne lui donne pas le temps de faire de vrai stats), le statut de figure nationale, de légende des Dodgers et un documentaire que je vous conseille : Le 30 for 30 d'ESPN intitulé Fernando Nation.





Le 11 novembre est une date spéciale, pour les raisons que l'on connait en France. C'est également une date historique pour un joueur mexicain ayant évolué chez les Dodgers, une icône dans son pays, un mec record en 1981: Fernando "mania" Valenzuela!

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout