LSU vs Clemson : un match bien plus attendu que les divisional NFL

Scoop: Ce soir (2h du mat ici quoi faut pas rêver) c'est la finale du college football playoffs. Entre le divisional round et cette finale universitaire quelle est la différence de hype?


Depuis quelques années, en plus de la NFL, je me suis mis à suivre les prouesses des jeunes pousses (de 2 mètres et 150 kilos pour certains) du championnat universitaire américain. Ce qui est fascinant, ce sont les différences entre le jeu prôné chez les pros (que je qualifierai de conventionnel) et celui en college football (que je qualifierai de WTF jouissif, entre coups de génie et prises de risque permettant de diagnostiquer la folie chez certains coachs).


Le nombre d'universités et de conférences fait qu'il est plus difficile de suivre facilement l'évolution des standings et rankings, et le principe de votes (AP Poll bonsoir) permettant de définir le classement des équipes et donc de choisir quelles seront les 4 heureuses élues pour les playoffs, rendent le tout parfois peu digeste.


Mais force est de constater que:


  1. L'engouement du public américain semble être très important pour ce championnat (des fois on dirait plus que pour les pros, superbowl à part bien sûr), un peu à l'image de leurs cousins basketteurs (coucou la march madness :))

  2. Le spectacle peut être de très bonne facture, d'autant plus que pas mal de play call semblent sortis tout droit du chapeau, et ça fonctionne

  3. La curiosité pour un simple européen comme moi réside également dans le fait de regarder les futures stars de demain en NFL et d'avoir cette impression (naïve) que je suis de la grande famille football.

Pour ma part, bien que membre de la vie active française, et contraint donc de suivre certains matchs au péril de mon sommeil, j'éprouve un réel plaisir, parfois supérieur, à celui qui m'est procuré par les 32 franchises professionnelles.


Cependant

Soyons réaliste, le spectacle proposé au college football est souvent déséquilibré, entre des programmes attirants les meilleurs coachs et meilleurs jeunes, des matchs contre la division inférieure en saison régulière (FCS), et même certaines affiches plombées par les disparités de niveau. Ce schéma est bien entendu moins retrouvé en NFL (quoique, merci les Giants pour cette nouvelle année "FCS"), et les playoffs de cette ligue sont bien plus consistants (on n'attend pas de vote mais tout simplement les performances des équipes à ce niveau, et ces playoffs sont joués entre 12 équipes, contre 4 en Université).


Pour terminer il est bon de rappeler que le principe de college playoffs tel qu'il nous est présenté est jeune (saison 2014), et perfectible.


Ce soir Louisiana State rencontre Clemson, les tenants du titre, pour un match qui me vaudra certainement une certaine somnolence le lendemain. Mais quand on aime, on accepte les cernes.



La preview c'est ici

3 vues0 commentaire