MLB#League highlights: Tampa Bay sur le toit de l'AL, au tour des Dodgers de nous offrir un game 7


Tampa s'évite une terrible désillusion en venant à bout des Astros. Après Houston, Los Angeles revient de loin et s'offre une finale face aux Braves après une belle performance de Walker Buehler.


Tampa Bay, première qualifiée des World Series

Meilleur bilan de l'American League en saison régulière, les Rays ont fini par faire respecter la hiérarchie à Houston. Dans un match sous haute tension, Tampa a pris le meilleur départ grâce l'impressionnant Randy Arozarena, auteur d'un nouveau home run, emmenant en base avec lui Manuel Margot (2-0, 1ère manche). L'autre bonhomme plutôt régulier lors de ces playoffs, c'est le catcher Zunino qui va produire deux points, un home run dès la deuxième manche (3-0), puis un sacrifice fly permettant à Ji Man Choi d'ajouter un quatrième point en 6e manche (4-0). S'il n'y a rien à signaler jusqu'à présent offensivement côté Astros, c'est en partie de la faute à un ancien de la maison : Charlie Morton a décidé de prendre la rencontre en main sur son passage, en compilant 6 strikeouts, et ne concédant qu'un walk et deux coups sûrs, en 5 manches et 2/3 de la 6e (ERA de 0.00). Son homologue starter, Lance McCullers a eu plus de difficulté puisqu'il a concédé 3 points, réussissant tout de même 7 strikeouts en un peu plus de 3 manches (ERA de 3.38).


Cependant Tampa Bay a commencé à sentir le souffle des Astros, qui ne lâchent jamais rien, lorsque dans la 8e manche Correa profite du fait que 3 coéquipiers soient sur base, afin d'en faire scorer 2 (Altuve et Diaz) sur un base hit (4-2). Heureusement pour les Rays, Fairbanks (3 strikeouts entre son entrée dans la 8e manche et la 9e manche, 2.08 ERA) à finir le match et contribuer à la fête.

Voici donc Tampa Bay aux World Series, 12 ans après, et ils vont pouvoir attendre l'identité de leurs adversaires, avec le sentiments du devoir accompli. Félicitations aux Astros, décriés à juste titre, mais qui ont su se transcender pour amener ces ALCS dans une autre dimension. Allez je vous mets la dernière manche de ce match:

https://youtu.be/n8HWhlXJ-eE


Los Angeles éteint ATL

Menés 3-1 et dans l'obligation de faire un sans faute, les Dodgers ont rempli une partie du contrat en venant à bout des Braves pour la deuxième fois de suite, au terme d'un game 6 moins prolifique que les précédents.

Ils se donnent donc une finale pour atteindre les World Series, objectif avoué depuis le début de saison.


L'un des grands bonhomme de la soirée se nomme Walker Buehler. Le lanceur starter des Dodgers a réussi 6 manches sans subir le moindre point. Tout n'a pas été parfait, avec 7 coups sûrs encaisser, mais à la différence des autres rencontres, ces hits n'ont pas eu d'impact au tableau d'affichage. Il termine la rencontre avec 6 strikeouts, mais surtout aucun walk ni point encaissé, et un ERA de 0.82, et donc contribue à préserver l'avance prise par LA. Avance prise dès la première manche par l'intermédiaire de Corey Seager (home run), Justin Turner (home run) et Max Muncy (qui score sur un coup sûr de Cody Bellinger). Cette avance est prise face à Max Fried (5 strikeouts, 4 walks et 3 points encaissés avec un ERA de 2.84), et suffira jusau'à la fin de la rencontre, malgré un point marqué par Atlanta en 7e manche, par le biais de Markakis sur un double d'Acuna.

Un seul point marqué côté Braves, une anomalie pour cette attaque si flamboyante.





On se retrouve donc avec un nouveau game 7, après celui en ALCS, et on va vraiment pouvoir se poser et se régaler demain!

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout