MLB#League highlights: Le calvaire de Morton, l'état de grâce de Buehler


Il n'y aura pas eu de match à proprement parler pour ce game 3. Les starters des deux équipes ont eu des trajectoires opposées. Retour sur ce match.


Les Dodgers exécutent

Dès les premières manches, on sent des Dodgers appliqués, réglés, et cela fait mal aux Rays: en attaque ils punissent un Charlie Morton (7 coups sûrs et 5 points subis, 6 strikeouts et un ERA de 10.38) qui restera sur le monticule un peu plus de 4 manches. Justin Turner frappe un home run dès la première manche (1-0), Seager et de nouveau Turner score sur un coup sûr de Max Muncy en 3e manche (3-0), avant que Bellinger et Pederson ne scorent sur un sacrifice fly de Barnes et un coup sûr de Mookie Betts (5-0, 4e manche), auteur également de vols de base au cours de cette partie, pour ajouter un peu plus de relief à ses performances actuelles.



Côté défense, Walker Buelher marche sur l'eau avec 10 strikeouts et un ERA de 1.50 en six manches. Alors certes il va concéder deux doubles en 5e manche, permettant à Manuel Margot de scorer sur celui de Willy Adames, mais il a laissé une nouvelle fois cette impression de facilité qu'on lui connaît.

Dans la seconde partie du match, Barnes va y aller de son premier HR en playoffs (son deuxième en cette courte saison, 6-1 en 6e manche) et le reste va être géré par les défenses et les Bullpen de chaque côté.


Jansen va bien subir un home run de Randy Arozarena, ce dernier établissant du coup le record all time, pour un rookie, de coups sûrs en playoffs (23), mais ce sera insuffisant et Los Angeles s'impose 6-2.

Comme prévu les Rays souffrent dès qu'il s'agit de jouer sur de gros scores. Le game 2 avait vu le sursaut de certains joueurs comme Brandon Lowe, mais à l'image de ce dernier, les joueurs de Tampa Bay "sont repassés sous silence".

À voir s'ils vont pouvoir ralentir l'attaque de LA afin de rester dans les matchs.


Une domination des deux côtés du terrain pour les Dodgers qui s'octroient une victoire méritée, face à des Rays timorés en attaque, et dont le starter aura été dépassé par l'attaque adverse.

Rendez-vous donc dès demain pour le game 4.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout