MLB#League highlights: le plus beau match des World Series


Des batteurs à l'ascendant sur les lanceurs, des changements de lead, un suspense jusqu'au bout du match... Au delà du résultat, les deux équipes nous ont régalé !


Les Dodgers démarrent mieux, les Rays font mieux que résister

Le game 4 s'ouvre de la même façon que le précédent, avec une avance prise rapidement par les Dodgers. En effet, Ryan Yarbrough (2 points mérités concédés un strikeout réussi et un ERA de 4.50 en un peu plus de 3 manches) concède deux home runs, signés Justin Turner en première manche, puis Corey Seager en 3e manche (2-0). On se dit alors avec les débuts offenssifs de nouveau compliqués pour Tampa Bay, que les Dodgers risquent de dérouler. Mais dès la 4e manche, Randy Arozarena y va de son 9e HR en playoffs, établissant au passage le record de home runs marqués en playoffs, sur une même campagne ! Julio Urias (9 strikeouts, 2 points mérités concédés et un ERA de 3.86), impérial jusqu'à présent, doit s'incliner (2-1). Mais dès la 5e manche, sur un coup sûr de Max Muncy, Corey Seager s'en va scorer (3-1). Malheureusement pour Urias, Hunter Renfroe, titulaire ce soir, va frapper un lonnng (444 FT) home run pour permettre à son équipe de revenir à un point (3-2, 5e manche), et par la même occasion, précipiter la fin du beau passage du lanceur. Puis Tampa va renverser la vapeur dans une 6e manche difficile pour l'un des releveurs angelenos: alors que Kike Hernandez envoie Will Smith scorer sur coup sûr (4-2, 6e manche), Brandon Lowe va réussir un home run sur Pedro Baez (6.75 d'ERA), suite à un Blake Treinen laissant un cadeau empoisonné sur son court passage (single d'Arozarena, walk de Choi). Résultats 3 points pour les Rays dans cette 6e manche et la prise de la tête dans ce match fou (4-5).


Les Dodgers ont toujours des solutions

Cependant ce lead est de courte durée puisque dès le haut de la 7e, Los Angeles va repasser devant sur des points marqués par Corey Seager et Justin Turner (encore eux), sur un double signé Joc Pederson. Le lineup de LA montre encore que le danger vient de partout. Les Rays ne veulent pas regretter, et se donnent les moyens d'espérer, dans la même manche, sur un home run de Kevin Kiermaier, mettant fin à la courte mais difficile soirée de Baez sur le monticule.

Mais puisque ce match ne nous laisse aucun moment de repos, Charles Taylor score sur Nick Anderson grâce à un nouveau coup sûr (le 4e) d'un Corey Seager record (7-6, 8e manche)!

Les Rays ne parviennent pas à scorer en 8e, mais John Curtiss maintient l'espoir en ne concédant aucun point lors de son passage, s'achevant en 9e manche.


Kenley Jansen se présente donc face aux frappeurs de Tampa Bay pour donner la victoire à son équipe. Le finish est suffocant, car Wendle est éliminé mais Kiermaier parvient à réussir un coup sûr, et Arozarena se retrouve face au closer. Ce dernier concède le walk et fait face alors à Brett Phillips...


L'erreur côté Dodgers, la victoire pour les Rays

Et là "l'improbable" se produit! Phillips réussit un coup sûr, mais surtout Chris Taylor commet une erreur en louant la récupération de balle, ce qui permet à Kiermaier de scorer (7-7). Mais ce n'est pas fini! Dans le prolongement de l'action la balle est lancée en direction de Barnes, mais elle n'est pas maîtrisée, ce qui permet à Arozarena de scorer et donc de terminer le match (8-7 Tampa Bay)!

L'action du match:

https://youtu.be/dIRlvkO7aa0


Les Dodgers pourront s'en mordre les doigts car ils apparaissaient toujours détenir les clés d'une victoire décisive. Félicitations aux Rays qui ne se sont jamais laissés distancer, ont réussi à peser offensivement, et à force de ne rien lâcher, sont parvenus à remporter cette partie dans le clutch!

Un match d'ores et déjà référence dans ces World Series!


Les Rays reviennent donc à 2-2 ! Si les Dodgers peuvent nourrir quelques regrets, bravo aux Rays et bravo aux deux équipes pour ce match incroyable, le meilleur de ces World Series 2020!



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout