MLB#League highlights: les Dodgers sur le toit du monde!


Ils l'ont fait! Malgré un départ difficile, les joueurs de LA ont réussi à retourner la situation et inscrire de nouveau leur nom au palmarès.


Arozarena et Tampa prennent le meilleur départ

Tony Gonsolin débute pour les Angelinos. Il réussit à éviter de prendre un point sur le leadoff de Choi, mais ne peut rien face à la révélation de ces playoffs, Randy Arozarena. Un home run de ce dernier, son 10e en Post Season, et voici les Rays qui, une fois n'est pas coutume, mène dès l'entame (1-0, 1e manche).

Cependant, et comme observé, l'attaque a véritablement du mal à se montrer.

Heureusement pour eux, Blake Snell va faire un passage presque parfait, trompant le lineup des Dodgers, sur plusieurs fast ball hors zones, en les forçant à "Swing". Il enchaîne les strikeouts, permettant à son équipe de garder la mène.

Tony Gonsolin (4 strikeouts, 2 walks et 1 point concédés, un ERA de 6.00) reste un peu moins de deux manches avant de laisser sa place à Floro. Ce dernier fait un petit interlude avant de laisser sa place à Wood en 4e manche, qui lui va faire un passage remarqué, avec 3 strikeouts et aucun coup sûr concédé en 2 manches.

On arrive à la mi match et le score n'évolue pas, la faute à un Blake Snell sur un nuage, et, peut-être, une petite impatience des frappeurs sur certains lancers...


La 6e manche fatidique, les Dodgers s'envolent vers le titre!

Mais on le sait, les Dodgers forment une menace constante offensivement et Snell puis Nick Anderson en font les frais: Barnes réussit un coup sûr simple face à Snell (il finit avec 9 strikeouts, 1 point mérité concédé et un ERA de 2.70), ce dernier est remplacé par Anderson, qui commet un wild pitch permettant à Barnes de scorer. Puis Corey Seager va faire entrer Mookie Betts sur un fielder's choice. Los Angeles a donc renversé la vapeur et mène 2-1.

Les releveurs vont alors valider l'avantage acquis en ne concédant qu'un seul coup sûr sur les manches 7 à 9, sans encaisser un seul point.


Au contraire Mookie Betts, sur un home run, va mettre un tout petit peu plus d'ampleur à ce succès. Un succès mérité, qui permet à Dave et son équipe de remporter ces World Series 2020, 32 ans après leur dernier sacre ! Cela permet de plus à la ville de Los Angeles de faire un doublé MLB NBA, avec la victoire il y a quelques semaines, des Lakers de LeBron James!

Petit cadeau, le dernier out signé Urias et la joie des Dodgers :

https://youtu.be/H3LlT8bxvIs


Cette saison particulière est terminée, sur un titre mérité des Dodgers de Los Angeles. Bravo aux Rays pour leur parcours et pour l'éclosion d'un joueur aux playoffs exceptionnels, Randy Arozarena! Le baseball va désormais prendre congé à son tour, en attendant des nouvelles sur l'organisation des prochains événements liés à la prochaine saison!


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout