Un point, une conférence: UConn, retour dans une vraie adversité


Nous continuons le tour des Power Conferences, en passant par la Big East, la petite soeur du Power 5. Une conférence qui a gagné ses lettres de noblesses pendant l'absence des Huskies. Ces derniers vont désormais évoluer au sein d'une conférence chargée!


Les Huskies, 8 ans après

Honneur aux revenants. Après huit saisons en AAC, et entre scandale, descente aux enfers, et retour à la décence sous la houlette de Dan Hurley, UConn revient dans sa conférence "natale".

Alors que peuvent-ils faire dans une Big East où Villanova semble à la tête d'une meute d'équipes "épouvantail"?

Eh bien ils vont pouvoir travailler dans la continuité. En effet, l'effectif, bien qu'amputé de Christian Vital, reste compétitif. Carlton, Adams, Bouknight, Polley, Gaffney... autant de joueurs importants qui reviennent. En y ajoutant les prospects Andre Jackson et Adama Sanogo, les Huskies partent avec le potentiel de ne pas être ridicule au sein d'une conférence dense. Equipe bonne en défense, UConn va devoir élever son niveau de jeu offensivement en sachant que son meilleur scoreur, Vital, ne sera pas plus parmi eux (deuxième partie de tableau des équipes universitaires, offensivement parlant). L'équipe faisait tourner son offense grâce aux rebonds offensifs en priorité, et en ajoutant des athlètes comme Sanogo aux forces en présence (Akok Akok, Carlton...), cela pourrait bien continuer...

Bref, les Huskies sont partis, ont enchainé quelques déconvenues, se sont remis en ordre de marche, et sont revenus, dans une conférence qu'ils ont connu, et qui est le jardin de Chats sauvages.


Villanova tout en haut?

Bon en allant fureter sur espn (ah ba oui je regardais du coin de l'oeil la Big East, mes excuses aux fans de Seton Hall ou autre Providence), quelle fut ma surprise lorsque je ̶v̶o̶y̶a̶s̶ vis Villanova pressentie comme les favoris de la conférence, voir parmi les favoris pour la victoire finale...

Blague à part, Villanova a perdu Saddiq Bey, c'est vrai, mais avec Collin Gillespie, l'un des meilleurs guard du pays pour mener la barque, une philosophie de jeu sous Jay Wright qui peut être suivi par des joueurs adroits longue distance, une potentielle année d'explosion du sophomore Jeremiah Robinson-Earl, Villanova pourrait dominer une nouvelle fois la Big East...

On se rappelle cependant que la saison dernière, ils avaient terminé à égalité avec Creighton et Seton Hall dans la conférence.


Creighton qui se retrouve orphelin de Ty-Shon Alexander, parti en NBA, chez les Suns, mais qui pourrait du coup compter sur la prise de pouvoir de Marcus Zegarowski. Le demi-frère de Michael Carter-Williams, shooteur émérite, a également montré des bonnes aptitudes de playmaking. Avec la responsabilité de l'attaque des Blue Jays, il y a moyen de voir en lui un candidat au Naismith. Je me mouille oui.

Deux équipes qui peuvent jouer les premiers rôles malgré la perte de leurs deux stars, ce sont Seton Hall et Marquette. Myles Powell et Markus Howard partis, ces deux équipes restent complètes et ont réussi des moves leur permettant d'avoir de l'espoir: Bryce Aiken côté Pirates, DJ Carton côté Golden Eagles. Seton Hall a montré sa capacité à faitguer ses adversaires, par sa défense, et avec le matériel en place, cela devrait encore être le cas.

Providence, Butler, Xavier, St John's, Georgetown, DePaul, toutes ces équipes, malgré des fortunes diverses, ont embêté des équipes référencées hors conférence la saison dernière, prouvant que cette conférence a de quoi sortir quelques candidats au tournoi de Mars.


UConn de retour, Villanova, Creighton, Seton Hall potentiellement haut... La Big East va repartir avec l'espoir d'avoir une équipe dans le final four!

3 vues0 commentaire