Un point, une conférence: un duel français en tête de la conférence?


J'avoue je tente ce titre pour éveiller la curiosité des plus partiotes d'entre vous. Blague à part, la SEC voit arriver du talent dans sa conférence, et pourrait placer de nouveau 6-7 équipes pour la march madness.


Kentucky encore bien armé

Ashton Haggans, Tyrese Maxey, Immanuel Quickley, Nick Richards, voir Johnny Juzang... des départs importants ont eu lieu, notamment sur les bases arrières. Mais coach Calipari est habitué au départ de masse, et aux arrivées en masse également. Il a notamment récupéré deux potentiels lottery picks en Terrance Clarke et surtout BJ Boston. Deux extérieurs scoreurs, spécialement Boston, mais qui ont montré au niveau High School de la défense également. Deux talents qui rejoignent une escouade défensive, marque de fabrique du coach. A l'intérieur, il y a bien entendu l'ancien joueur de Wake Forest, le top tranfert du printemps, Olivier Sarr. Le français va apporter scoring dans la peinture, rebond, et un QI Basket impressionnant. Il y a également l'arrivée du freshman 4* Isaiah Jackson. Pour finir, Kentucky garde une profondeur vraiment bienvenue pour lutter dans sa conférence et lors du tournoi national avec des meneurs intéressants en Davion Mintz, l'ancien de Creighton, et Devin Askew, le freshman 4*.

Avantage Kentucky donc, pour un 5e titre de conférence en 7 ans.


Tennessee en tête de meute, Auburn prend les devants

Attention aux Vols! L'équipe de Rick Barnes a gardé son noyau dont le meilleur défenseur de la conférence, Yves Pons et l'intérieur John Fulkerson. Avec les transfuges de VJ Bailey et EJ Anosike, mais surtout les commitments de Keon Johnson et Jaden Springer, Tennessee parait sur le papier armé pour faire un run pour le gain de la conférence, mais également pour aller loin lors de la march madness.


Skylar Mays est parti, mais LSU a l'un des roster les plus talentueux de la conférence. Trendon Watford, Darius Days, Javonte Smart, des transfuges comme Shareef O'Neal, Josh LeBlanc, Bryan Penn-Johnson, des commitments comme l'arrière 5* Cameron Thomas... Will Wade peut être en mesure d'amener son équipe vers les sommets de la conférence.

Une dernière équipe que je mettrais parmi les favoris (cela n'engage que moi^^), les Gators de Florida. Keyontae Johnson ayant enlever son nom de la draft avant cette dernière, l'un des meilleurs joueurs de la conférence est donc bien de retour à Florida. A la mène, le canadien Andrew Nembhard quitte les gators (spoiler prochain article), ce qui va laisser de la place à Tre Mann. On se rappelle qu'il était un commit 5* à son arrivée la saison dernière, et avec Scottie Lewis plus les nouveaux venus Tyree Appleby et Anthony Duriji, Florida a de quoi poser des problèmes et valider son ticket pour le mois de mars.

Alabama avec son duo John Petty-Jaden Shackelford voir Arkansas pourraient nous donner quelques batailles intéressantes.

Reste le cas Auburn. On le sait, ils ont perdu tout leur starting 5. De plus, ils ne vont pas lutter pour l'accessit à la march madness, puisque suite à l'affaire de corruption dans le college basket, et l'arrestation de Chuck Person (il s'est fait attrapé alors qu'il avait accepté des pots-de-vin en échange de ses services, consistant en orientant et envoyant des jeunes joueurs vers certains conseillers financier, mais celui qui l'a soudoyé travaillait de concert avec le FBI, dommage...), ils se sont d'eux-mêmes bannis de la post season.

J'ai lu des choses positives sur Texas A&M, mais ne je ne mentirai jamais, j'ai pas assez suivi cette équipe pour avoir un avis clair et précis (jetez-moi la première pierre...et les suivantes).


Dans une SEC compétitive, Kentucky semble posséder l'avantage sur le papier. Les Volunteers me paraissent bien armés dans la chasse aux chats sauvages. Attention à Florida, LSU et aux plus grosses côtes que peuvent être Alabama, Arkansas... Auburn me permet de faire une prédiction où je ne vais pas me tromper: on ne les retrouvera pas en post season.

6 vues0 commentaire