Une conférence, un point: L'envol de Creighton, Villanova always "Wright"


De temps en temps, d'ici la march madness.... Oh wait! Nous connaissons tous la situation actuelle. Malgré cette situation particulière et ses conséquences, je reviens sans prise de tête sur les tableaux finaux des plus grosses conférences et équipes du pays.

Aujourd'hui, parlons de la Big East. 4 équipes dans le top25 au sortir des régulières de conférence, avec en tête d'affiche les Bluejays de Ty-Shon Alexander.

Je sais que la NCAA c'est beaucoup de conférences, beaucoup d'équipes etc... Pas besoin de suivre à fond chaque conférence (tout bonnement impossible) mais focalisons nous sur les meilleures conférences, les meilleures équipes et pourquoi pas les équipes avec des tops prospects pour la prochaine Draft NBA :)


Creighton, une traction arrière qui les propulse en tête de conférence

13 victoires pour 5 défaites. La tête (partagée) de la conférence. Les Bluejays ont su prendre leur envol.

Pourtant, tout avait commencé timidement, en conférence: 3 défaites lors des 5 premiers matchs, dont une face aux Hoyas de Georgetown (qui vont terminer à l'avant dernière place de conférence). Mais le duo Alexander (combo guard 21 ans 16.9 points à 43% au tirs, 5 rebonds 2.3 passes) - Zegarowski (frère de Michael Carter-Williams, on peut aussi le qualifier de combo guard, 21 ans également, 16.1 points à 48.8% au tirs dont 42.4 à 3 points, 4 rebonds 5 passes) va dynamiser l'équipe et permettre à leur fac de terminer la saison sur un 11-2 salvateur, avec des victoires références à Villanova et Seton Hall notamment.

Aidés de leur compère à l'aile Mitch Ballock (junior, 12 points 5 rebonds 3 passes), de leur paire d'intérieurs Jefferson-Bishop (18 pts 11 rebonds en additionnant leurs stats), et de l'électron libre en sortie de banc Denzel Mahoney (junior, 12 points 3 rebonds), ils ont littéralement marché sur la Big East, passé les 5 premiers matchs.

Terminant à la 7e place de l'AP Poll, personne ne saura ce que cette team aurait pu faire lors de la March Madness. Quoiqu'il en soit voici un aperçu de leur talent:


En bref: Villanova et Seton Hall ok, Marquette "fermée"

Nouvelle saison, même bilan: Villanova, comme la saison dernière, termine en tête (à égalité cette fois), avec 13 victoires et 5 défaites. Malgré un trou d'air en milieu de régulière Big East, l'équipe de Jay Wright (coach vainqueur du tournoi national avec Villanova en 2016 et 2018) a réussi à dominer (5 joueurs à plus de 10 points). Derrière Saddiq (je vous vois venir) Bey (ailier sophomore, 16 points avec un joli 47.7% au tir 4.7 rebonds 2.4 passes), seul joueur projeté (2nd tour) à la draft à venir (d'après les mocks que j'ai suivi) de l'équipe de Villanova, et le référencé Collin Gillespie (meneur junior à 15 points 4.5 passes), Villanova a su repartir sur un jeu collectif appliqué (je l'ai trouvé un peu moins léché que ce qu'ils proposaient il y a 2 3 saisons) et rattrapé, avec Creighton, Seton Hall.


Seton Hall, les Pirates, parlons-en. S'il n'y avait pas eu cette baisse de régime en fin de saison régulière de conférence (4 défaites sur les 7 derniers matchs), Seton Hall aurait été le premier incontesté de la Big East. Et Myles Powell (arrière senior, 21 points par match mais à moins de 40% au tir et à peine 30.6% à 3 points), pour sa dernière campagne de fac, aurait pu pourquoi pas nous gratifier d'une belle march madness. Bien moins efficace que la saison dernière (il était à 23.1 points à 44.7% et 36% à 3 points), il a tout de même porté son équipe au scoring. Il a malheureusement été éteint au plus mauvais moment pour son équipe, lors de la confrontation face à Villanova (défaite 79-77 à domicile face aux wildcats de Jay Wright), et a eu du mal à rebondir lors du dernier match de régulière à Creighton (il faut dire enchaîner Villanova Creighton cette saison n'avait rien d'un cadeau), ce qui a permis aux bluejays de les rattraper, en compagnie de Villanova.

Au final Seton Hall termine premier ex-aequo avec ses deux derniers adversaires, et termine 15e au ranking final des meilleures universités, établi par l'AP.


La vidéo ci-dessus me sert de transition: Marquette termine cette saison avec un bilan négatif dans la Big East (8 victoires 10 défaites), ce qui contraste avec leur deuxième place de 'année dernière (12 victoires 6 défaites). L'ancienne fac de Dwyane Wade et plus tard de Jimmy Butler a encore pu compter sur un Markus Howard de feu (meneur pyromane senior, la gâchette de la Big East, 27.8 points à 42% au tirs dont 41 à 3 points, 3.5 rebonds et 3.3 passes). Ce dernier, à la manière d'un Carsen Edwards, a fait feu de n'importe où cette saison, mais n'a pas été secondé par un scoreur suffisamment solide. Il a eu des bons coéquipiers, mais dans cette Big East relevée, cela n'a pas suffit pour réitérer les performances collectives de la saison dernière. Il est possible que Markus Howard soit vu à l'étage supérieur, il est attendu en milieu de second tour selon les mocks. Il a profité de cette saison également pour devenir le leading scorer all time des golden eagles:


Le point draft: Paul Reed, seul joueur de Big East drafté au premier tour?

L'ailier fort/pivot junior de DePaul est en progression constante. Il a affiché cette saison des moyennes de 15.1 points, 10.7 rebonds, 2.6 contres, le tout à 52% au tirs. Mobile, très actifs, il se régale en transition, et de manière générale, est un joueur dont la plus value se trouvera près du cercle. Il est bon au rebond offensif, peut finir après contact, et même si cette année ça a moins été le cas (30% à 3 points contre 40 la saison précédente), il a montré des flashs d'un shoot, ce qui pourrait lui permettre à terme de fit avec la NBA actuelle. Restons prudents car son volume de tirs pris à 3 points était faible. Il a un petit shoot qu'il utilise en dehors de la raquette et qui tient la route. C'est typiquement le genre de joueurs, dans une draft annoncée plus faible que les dernières, qui peut se faire une place en fin de premier tour (on y verra plus clair s'il y a des workout pré draft d'effectuer, une fois la situation résolue, et si ce dernier décide de se présenter à la draft bien sûr). Voici quelques highlights du joueur de DePaul:


Terminons là-dessus. La March Madness n'ayant pas lieu cette année, voici la photo du classement final de cette conférence:


Prochain article des conférences: Allons côté Pacifique, je parle bien sûr de la PAC-12!

34 vues0 commentaire