"War Room" - preview ACC: Une densité et des confirmations espérées


Après être parti du côté du Pacifique, nous voilà cette fois du côté de l'Atlantique afin de parler de l'ACC. En plus des équipes dont on attend qu'elles dominent, comme Georgia Tech, Florida State ou un retour en force de Miami, les belles saisons 2021 de Notre Dame et NC State laissent espérer une grosse bataille dans chaque division de cette conférence. Suivez le guide!


Tout le monde a sa chance


Déjà présent l'année dernière, le niveau homogène de la conférence, avec des équipes montantes comme North Carolina, des équipes qui ont déçu mais que l'on ne peut pour autant écarter comme Louisville, ou encore des équipes favorites qui semblent armées pour aller loin cette saison en Juin comme Georgia Tech, rend cette saison 2022 au sein de l'ACC particulièrement indécise et du coup un must-see pour du baseball de qualité et des batailles de haute volée.

Bon quand je dis must-see et comme dit lors de l'article précédent, les fans, notamment français, des équipes ACC vont devoir espérer qu'ESPN propose des matchs sur ses chaines principales sans avoir à s'abonner au réseau ACCN afin de voir la plupart des rencontres... les joies des sports universitaires moins médiatisés.

Lorsque l'on se rappelle que 8 équipes de la conférence étaient concernées par le tournoi national de juin, il n'y a pas de doute à avoir quant à la place forte qu'est l'ACC en college baseball.

Quoiqu'il en soit, malgré cette homogénéité, il y a tout de même quelques équipes qui se détachent dans cette conférence, il est donc temps d'en parler!


L'année de Georgia Tech?


Georgia Tech, la meilleure équipe de l'ACC? image The Atlanta Journal-Constitution

Je me permets de faire une entorse au fait que contrairement aux observateurs, je donne beaucoup de crédits à Georgia Tech devant d'autres équipes, qui, sur le papier, semblent plus équilibrées que les Yellow Jackets. Et pourtant l'université "géorgienne" nous propose un effectif intrigant qui pourrait, si le tout clique, nous offrir l'un des plus beaux shows offensifs du baseball universitaire! En plus des joueurs déjà présents l'année dernière comme le receveur Kevin Parada, attendu assez haut à la draft (un joueur de cette position avec des aptitudes offensives est une cible quasi automatique à la draft) ou encore le frappeur ambidextre Drew Compton, l'arrivée de l'excellent shortstop de UAB, Chandler Simpson va amener du vol de bases à gogo et donner plus de flexibilité dans les choix d'attaque de Coach Danny Hall. Une attaque qui pourra certainement mettre une pression énorme aux défenses adverses!

Mais alors, si l'attaque est si forte, pourquoi les spécialistes ne les mettent pas tout en haut de leurs prévisions, à l'image du top 25 de présaison?

Eh bien l'autre côté de la balle pose question. Déjà très perméable la saison dernière, la défense des Yellow Jackets est au centre de toutes les interrogations. Parada a progressé dans ses lectures face aux courses des joueurs sur base et Simpson a une vitesse qui lui permet de gérer un grand espace de terrain depuis sa position de shortstop. Mais la défense des joueurs de champ intérieur va devoir step up (classée 187e de la nation la saison dernière sur le fielding percentage*) et surtout, la rotation qui n'était pas non plus un point fort la saison dernière va s'appuyer sur de nouveaux joueurs cette saison suite aux départs de Brant Hurter (drafté par les Tigers de Detroit) et Andy Archer, pur produit de l'état de Géorgie, parti pour jouer une saison de plus à Hawaii. Zach Maxwell et Marquis Grissom Jr vont devoir prendre la suite et avoir plus de responsabilités cette saison dans la rotation du week-end, sachant que Corg Roedig est loin d'être une solution sûre, et qu'il faudra donner un peu de temps au freshman Aeden Finateri.

Quoiqu'il en soit, cette équipe de Georgia Tech aura à minima de quoi nous offrir du gros et beau spectacle, et ils pourraient, si la défense se met bien mieux en place, avoir de vraies chances de remporter la conférence dans un premier temps, avant pourquoi pas de nous faire un run pour obtenir un accessit pour Omaha.


NC State ou Notre Dame?


Link Jarrett est la lumière qu'attendait Notre Dame. En deux saisons (dont une complète) chez les Fighting Irish, il est sur un bilan de 45 victoires pour 15 défaites, il a amené l'équipe tout en haut de l'ACC et surtout jusqu'aux Super Regionals en 2021, pour ne perdre, avec les honneurs qui plus est, que face aux futurs champions nationaux, Mississippi State!

Avec un groupe quasiment inchangé, qui possède des juniors et des seniors de chaque côté de la balle, Notre Dame a toutes les armes pour valider son ticket pour le Nebraska en juin prochain. Les blessures et le nouveau statut de favoris feront parti des obstacles que les joueurs de South Bend devront surmonter, d'autant plus dans une conférence chargée en équipes de talent et qui auront à coeur pour certaines d'effacer un exercice précédent décevant!

Orphelin de Niko Kavadas, parti du côté des Red Sox, Notre Dame va devoir compenser la perte de son meilleur joueur, le frappeur le plus puissant du baseball universitaire, par une cohésion de tous les instants et une expérience accumulée ces derniers mois.


Du côté du Wolfpack, la saison s'est arrêtée brutalement la saison dernière, de manière presque "injuste", avec un effectif décimé par le COVID au moment d'affronter Vanderbilt pour une place en finale des College World Series. Ce sentiment d'injustice couplé à un effectif au potentiel intéressant, renforcé de quelques transfuges pour compenser la vague de départ des cinq premiers frappeurs de l'alignement, pourrait permettre à NC State de retourner du côté d'Omaha. La surprise du dernier tournoi, vainqueur notamment de la toute puissante Arkansas de 2021, ne repart pas non plus sans interrogation car relancer la machine sans ses meilleurs frappeurs n'est pas chose aisée, mais le talent rapporté, notamment avec Gino Grover en provenance de Charlotte ou encore Logan Adams, ex-UCF, ainsi que les freshmen à fort potentiel Jacob Cozart et Payton Green, devraient permettre à Elliott Avent et son staff de continuer à pérenniser NC State en haut de la conférence.


Florida State, la vraie menace ACC?


Florida State en sleeper? image Sports Illustrated

Passé au second rang médiatiquement parlant, derrière NC State ou encore Notre Dame, Florida State sort d'une très belle saison régulière et d'un bon tournoi ACC. Le problème vient certainement du fait de ne pas avoir réussi à se faufiler jusqu'au dernier match des Regionals, puisqu'éliminés par Southern Miss, ils n'ont pas pu retenter leur chance face à Ole Miss, malgré une très belle résistance lors de leur rencontre.

Une sortie de route qui ne leur a pas permis de valider cette très belle saison intra conférence, et qui rappelle comme je le répète souvent que le college baseball est extrêmement dense en terme d'homogénéité des niveaux à l'échelle nationale.

Nous voici donc en 2022, et on peut se demander ce que valent ces Seminoles à l'orée de la saison.

Commençons par le point fort qui fait de Florida State, une menace crédible dans la division Atlantic de l'ACC: son corps de lanceurs. Avec le meilleur lanceur de l'ACC la saison dernière, Parker Messick, et son camarade à la balle cassante dévastatrice, Bryce Hubbart, FSU possède l'un des meilleurs duos du pays! Carson Montgomery et le senior Davis Hare complète cette rotation assez incroyable sur le papier! De par la qualité de ses lanceurs, les Seminoles possèdent une défense intéressante. Là où le bas blesse c'est plutôt côté batte. En effet, Florida State sort d'une saison médiocre de ce côté de la balle, et la perte de son All-American Mat Nelson ajoute de l'interrogation quant à la possibilité pour l'équipe de faire mieux que la saison dernière. Les transferts de cette saison ont pour but de pallier en partie ce problème offensif, avec notamment les arrivées de Brett Roberts (ex-Tennessee Tech) et Alex Toral (ex-Miami). Une position cruciale était également à pourvoir, et elle reviendra au transfuge de Florida, le shortstop Jordan Carrion, qui essaiera de montrer plus de choses offensivement sur cette année sophomore.

Avec un corps de lanceurs élite, FSU a toutes les armes pour jouer un mauvais tour à ses concurrents en ACC, pourvu que l'attaque réussisse à performer un minimum.


Le reste de l'ACC


Commençons par les derniers vainqueurs du tournoi de conférence, Duke! Coach Pollard a réussi à établir une certaine habitude récente: les qualifications pour les Regionals. La saison dernière a vu les Blue Devils réussir à se qualifier une 3e fois consécutive pour la compétition nationale du mois de juin, et, dans une ACC aussi dense, ce n'est en rien une mince affaire. S'appuyant là aussi sur des lanceurs de grand talent, Duke a par contre perdu Henry Williams des suites d'une opération de type Tommy-John, ce qui veut dire que Billy Seidl et Jimmy Lopez devront step up pour permettre à leur fac de garder une rotation de qualité. Côté joueurs de champ, c'est l'hécatombe avec pas moins de six joueurs du lineup de la saison dernière qui sont partis, et si les freshmen de Duke sont talentueux, il va leur falloir s'adapter très vite en défense comme en attaque, derrière la star de l'équipe RJ Schreck, le champ gauche qui pourrait voir son nom appelé lors de la prochaine draft.


J'ai mis une grosse pièce sur Georgia Tech en début d'article, et je mets ma deuxième grosse pièce sur Miami. La Fac de Coral Gables possède encore du talent sur ses positions malgré le départ de joueurs importants via la draft (Adrian Castillo, Jake Smith, Anthony Vilar...) ou via des transferts (Victor Mederos, Alex Toral, Raymond Gil...). Mais certains départs sont presque bénéfiques (je pense à la position de receveur où Carlos Perez et Max Romero ont de la place après le départ de Castillo), tandis que certains sophomores voir freshmen ont les qualités pour devenir les chefs de file des Canes (Yoyo Morales en tête de liste). Côté lanceurs, Alejandro Rosario et Carson Palmquist devront emmener dans leur sillage le reste de la rotation. Palmquist, le désormais ex-closer de Miami, semble transitionner vers le poste de lanceur partant. A voir ce que cette transition donnera pour ce lanceur immensément talentueux!


Max Romero veut ramener Miami tout en haut, image Twitter

Comment Louisville va se remettre de la perte du numéro 1 de la dernière draft? Henry Davis parti, les Cardinals devront compter sur Jack Payton ou encore Dalton Rushing afin de compenser cette perte des deux côtés de la balle. D'autant plus lorsque l'on sait que malgré la présence de Davis la saison dernière, la défense était le point faible de Louisville (seulement 9e en ACC). Des questions donc sur la défense, mais également sur l'attaque, qui espère compter sur un step up global de Christian Knapczyk, leur shortstop sophomore, surtout lorsque l'on voit qu'au-delà d'Henry Davis, d'autres joueurs clés sont partis, comme Alex Binelas. Même son de cloche du côté des lanceurs où les starters de la saison dernière

seront remplacés par des joueurs ayant très peu lancé la saison dernière, comme le lanceur gaucher Michael Prosecky. Il n'en reste pas moins que le programme reste très bien coaché, et nul doute que Dan McDonnell saura trouver les solutions, par le développement de ses joueurs, pour rester compétitifs dans la conférence.


Autre équipe dont la valse de départs affecte grandement leurs chances de figurer tout en haut de la conférence, Virginia. Les Cavaliers ont fait une belle fin de saison dernière leur permettant de valider leur ticket pour le tournoi national tout d'abord, mais surtout d'aller jusqu'à Omaha par la suite. Exit l'ace Andrew Abott, exit Zach Gelof ou encore Logan Michaels, la place est faite à Nate Savino ou encore Kyle Teel pour faire aussi bien que leurs prédécesseurs, et emmener les petits nouveaux vers les hauteurs de l'ACC.


North Carolina a une carte à jouer. Après une très belle saison 2021 qui les aura vu valider leur ticket pour les Regionals, les Taar Heels reviennent avec l'ambition de faire au moins aussi bien. Le problème principal va être de remplacer un lanceur aussi doiminant qu'Austin love, parti du côté des Cardinals de Saint Louis en MLB (en MiLB bien entendu pour le moment). Mais par contre, côté lineup, en plus de garder ses stars comme Angel Zarate, UNC a réussi quelques coups qui, sur le papier, devraient leur permettre d'avoir une attaque et une rotation potentiellement intéressantes. Je pointe en premier lieu l'arrivée de l'une des meilleures battes du JUCO, Alberto Osuna, qui devra s'adapter en passant en D1, qui plus est dans l'une des meilleures conférences du pays, mais également de l'un des meilleurs lanceurs du JUCO avec Brandon Schaeffer, qui devrait postuler pour une place dans la rotation dès ce printemps.

Avec une défense et un bullpen expérimenté et de très bon niveau, les Taar Heels ont les fondations requises afin de jouer un bien vilain tour à leurs concurrents!


Brandon Schaeffer dominera-t-il comme en JUCO? image Twitter

A Wake Forest, place à la jeunesse. Alors que l'on attendait beaucoup d'un groupe expérimenté qui possédait en plus l'un des meilleurs lanceurs du pays en Ryan Cusik, les Demon Deacons ont pâti d'un départ catastrophique, surtout en terme de jeu, et les blessures ou le COVID ont été autant de clous plantés dans le cercueil de la saison 2021 de l'université.

Avec un groupe désormais rajeuni mais pétri de talent, et surtout sans pression de résultat, Wake Forest pourrait se rapprocher d'une saison plus proche des 50% de victoires. Surtout, avec un Brock Wilken qui a des chances de montrer à toute la conférence qu'il en est son meilleur joueur, et des lanceurs au potentiel incroyable comme Josh Hartle, la saison pourrait avoir une toute autre saveur en cas de départ bien mieux géré que la saison passée.


Comment Virginia Tech va faire au niveau de ses lanceurs? C'est la question à laquelle devra répondre Coach Szefc cette saison, lui qui a évoqué le fait de pitcher bien plus en comité que par le passé. Côté attaque, les Hokies pourraient de nouveau être très plaisant à voir jouer avec en chef de file Gavin Cross, vu par certains observateurs comme le meilleur joueur de la Nation, rien que ça. S'il montre qu'il est bien un potentiel pick du top 5-10 de la prochaine draft en emmenant l'attaque dans son sillage, VTech aura une chance de se rapprocher de l'équilibre et de pourquoi tenter d'accrocher un spot pour le tournoi national. Mais en baseball le corps de lanceurs est important, et il va falloir que ceux-ci émergent afin de donner assez de chance à l'attaque. Les joueurs de position devront également se montrer plus concernés que la saison dernière du côté défensif (pire défense de la conférence en 2021) en espérant reproduire le début de saison intéressant de 2021, tout en réussissant à prolonger l'effort cette saison.


Pour terminer, je fais un résumé en tir groupé sur 3 équipes qui me semblent en dessous au départ de la saison, mais qui pourraient très bien en étonner plus d'un (dont moi-même):

  • En espérant que le groupe utilise l'expérience de la saison passée pour s'améliorer, Clemson pourra compter sur leurs deux stars Caden Grice et Mack Anglin pour aider le groupe à passer un cap.

  • Sky Duff, Ron Washington Jr et Kyle Hess à la batte, Billy Corcoran et Matt Gilbertson au lancer: ce sont les joueurs sur lesquels Pitt devra compter afin de compter au sein l'ACC cette année.

  • Pas un gros corps de lanceurs sur le papier, des stars partis au niveau du lineup comme Sal Frelick: Boston College va beaucoup compter sur son frappeur Luke Gold et espérer que son talentueux freshman Sean Hard puisse aider dès le début dans sa rotation de week-end. En comptant sur des joueurs plus vétérans comme Joe Vetrano, et en espérant voir un esprit de révolte suite à l'effondrement en seconde partie de saison dernière, BC fera tout pour être le poil à gratter de cette conférence.

Une autre conférence chargée en talent, dont le niveau semble en majorité homogène: Ne vous y tromper pas, l'ACC a de quoi nous promettre de belles batailles ce printemps, et nombreuses sont les équipes qui sur le papier ont les armes pour aller chercher un ticket pour les College World Series.

Derniers jours avant le début de la saison et encore quelques previews à vous livrer. On muscle son jeu et on parle des champions la prochaine fois!


*Le fielding percentage est tout simplement un pourcentage représentant la capacité d'un joueur défensif à bien gérer une balle frappée (par un batteur adverse) ou lancée dans un effort défensif (sortir un joueur offensif directement ou faire une passe dans cette optique)

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout