"War Room" - preview Big Ten: Qui pour redonner la Hype?


Fin des previews du Power 5 avec la Big Ten. Nebraska et Michigan ont l'air d'avoir les outils nécessaires pour terminer champions de conférence, mais attention car Indiana ou encore Maryland rôdent, dans une conférence où au moins 6 équipes semblent avoir une chance de bien y figurer et donc de valider leur ticket pour le tournoi national. Petit tour des forces en présence.


Un exercice 2021 intéressant mais peut-être frustrant


Comme je vous l'ai indiqué lors du premier article de cette "pré-saison" (vous pouvez le retrouver ici), historiquement le baseball universitaire est dominant dans le Sud du pays. A part Minnesota et Michigan à cheval entre les années 50 et 60, aucune équipe issue de l'actuel Big Ten n'a été couronnée à l'échelon national. Il y a eu de belles campagnes à travers l'histoire, notamment avec les Wolverines et leur voyage jusqu'en finale des College World Series 2019, mais cette conférence est un reflet de la hiérarchisation des disciplines sportives universitaires: le Football et le Basket offrent de belles équipes, de bonnes histoires, tandis que le baseball y est tout de même plus en retrait.

Alors plus en retrait ne veut en aucun cas dire que cette conférence n'est pas qualitative, bien au contraire. La saison 2021 tend à prouver que la Big Ten possède les atouts pour envoyer une équipe ou deux du côté d'Omaha. Du fait de la crise pandémique, le comité de conférence avait décidé de ne jouer qu'intra conférence, ce qui eut pour conséquence fâcheuse de ne pas voir assez d'équipes de cette conférence dans le top 25 hebdomadaire.

Une saison intéressante mais frustrante, avec de belles batailles et un top 5-6 intéressant, que l'on pourrait retrouver de nouveau tout en haut.

A titre personnel, j'ai été agréablement surpris par la belle saison de Maryland, et j'espère les voir continuer sur leur lancée (et pourquoi pas assister à quelques matchs du côté de College Park)...


Ramener la coupe à la maison


Intouchable surtout en seconde partie de saison régulière, Nebraska tentera de garder la Big Ten sous son joug, et malgré quelques départs, possède le potentiel de prétendre à une place pour Omaha. Une finale à la maison serait une belle récompense pour le groupe de Coach Bolt.

Les Cornhuskers possèdent certainement la meilleure attaque de la conférence, malgré la perte du meilleur joueur de Big Ten 2021, Spencer Schwellenbach (j'ai clairement copié collé son nom). Ce dernier, drafté par les Braves d'Atlanta, remplissait le rôle de plaque tournante de l'infield. Capable de jouer shorstop, 2e base et 3e base, et utilisé en qualité de closer au besoin, ses aptitudes des deux côtés de la balle vont devoir être compensées par deux autres talents, les sophomores Max Anderson (Big Ten freshman of the year en 2021) et Brice Matthews (Big Ten très fort joueur of the year selon moi).

Défensivement, la cohésion et les habitudes devraient leur permettre de se placer parmi les meilleures avec le receveur Griffin Everitt en chef de file.

La plus grosse question se trouve plutôt du côté des lanceurs partants: l'autre grand départ côté Huskers concerne Cade Povic, le lanceur sélectionné par les Twins de Minnesota. Auteur d'une saison 2021 solide, il laisse un grand vide potentiel, couplé au départ de son accolyte Chance Hroch, malgré la profondeur de l'effectif sur cette position. Le transfuge de Grand Canyon, Dawson McCarville est là pour aider Shay Schanaman et la rotation de Nebraska et leur permettre de rester tout en haut de la Big Ten.


Optimisme dans le Maryland


Après des saisons plus difficiles ces dernières années, UMD sort d'une belle campagne 2021. Derrière une des meilleures rotations de la Big Ten, et une attaque qui n'a rien eu à envier aux Cornhuskers, les Terrapins ont rappelé à leurs fans la période faste du milieu des années 2010.

Cette saison, Maryland a les armes pour rester sur cette dynamique, eux qui n'ont perdu que Sean Burke dans leur rotation. Avec Nick Dean en go to guy du corps des lanceurs starters, ça devrait continuer à bien se passer de ce côté de la balle du côté de College Park.

Pas de soucis non plus du côté du lineup, avec la plupart des joueurs de la saison dernière toujours de la partie, et du transfert, comme Nick Lorusso, ancien slugger de Villanova, pour ajouter un peu plus d'armes à la disposition de Rob Vaughn et son staff.

Si le bullpen, affaibli par la promotion de Ryan Ramsey dans la rotation, ainsi que certains départs, tient le coup pour clôturer les matchs, alors Maryland pourra rester tout en haut de la conférence et valider son ticket pour le tournoi national.


L'heure de Michigan


Michigan de retour à Omaha cette saison? Image the Michigan daily

Toujours bien placé mais plus champion en Big Ten depuis la fin des années 2000, Michigan est l'équipe la plus régulière de la conférence. Avec très peu de pertes, un Clark Elliott qui fait tourner certaines têtes et une rotation expérimentée, Michigan revient en 2022 avec les armes adéquates à une nouvelle bonne saison!

Les Wolverines vont certes devoir compenser les pertes importantes de Griffin Mazur (récupéré par les Angels en signant un contrat de ligues mineures), Christian Molfetta (idem) et Ben Sems (drafté par les Rockies de Colorado) surtout en défense, sur des positions aussi importantes que receveur et shortstop notamment, mais avec les retours de Cam Weston et Jacob Denner dans la rotation, plus les Elliott et Burton à la batte, il ne faudrait pas s'étonner de voir les bleus et jaunes performer de nouveau cette saison.

De là à les voir réitérer leur parcours de 2019 il n'y a qu'un pas que les Wolverines aimeraient franchir...


Le reste de la conférence


La quatrième équipe qui peut clairement avoir de grandes ambitions en fonction du développement de ces freshmen/sophomores cette saison, c'est Indiana!

Le principal problème pour les Hoosiers provient du fait d'avoir perdu toute sa rotation du week-end, notamment McCade Brown, dont on se rappelle certaines performances de haute volée (notamment son match à 16 strikeouts en 7 innings). Pour aider les lanceurs déjà présents mais en manque d'expérience, Jeff Mercer est allé chercher Jack Perkins et Bradley Brehmer pour apporter cette précieuse expérience à son corps de lanceurs.

Ayant également perdu quelques starters dans son lineup, les arrivées de jeunes talentueux comme le meilleur joueur lycéen de l'Etat, Carter Mathison, pourraient permettre à Indiana de rester plus que compétitif et obtenir son ticket pour le tournoi national.


Comment va se passer l'après Trenton Wallace pour Iowa? Le meilleur pitcher 2021 de la Big Ten est parti du côté des Blue Jays lors de la dernière draft, et compliqué pour les Hawkeyes de le remplacer. Les transferts Connor Schultz, en provenance de Butler, et Adam Mazur, en provenance de South Dakota State, seront les ajouts qui devront aider la rotation afin de rester compétitifs. Il faudra surveiller le freshman Marcus Morgan, lanceur au potentiel indéniable et qui avait reçu des offres de scholarship sur les 3 disciplines reines (football, basket et donc baseball). La classe de freshmen d'Iowa est d'ailleurs intrigante et nul doute que si certains se montrent à la hauteur de leur potentiel, alors une belle saison est à prévoir du côté d'Iowa City.


Chris Brito harangue ses partenaires, Image Rutgers Athletics

Comme beaucoup d'universités, Rutgers dépendra de sa nouvelle rotation afin de savoir comment appréhender cette saison et définir ses objectifs. Avec quelques ajouts bien sentis comme le closer Sam Bello, ex-Maryland, les Scarlet Knights ont une belle carte à jouer, avec une continuité intéressante concernant les joueurs de champ. Chris Brito sera certainement à surveiller, lui qui a été élu dans une team All-Conference la saison dernière, tout comme le sophomore Ryan Lasko, auteur d'une saison intéressante malgré des dificultés sur la fin.


Je sais que c'est redondant, mais avec Illinois, nous avons une autre équipe dont les questions se situent du côté des lanceurs, eux qui ont perdu Nathan Lavender (Mets) et Andrew Hoffman (Braves) à la draft. Déjà qu'avec ses deux très bons lanceurs l'ERA global des fighting illini était de 6.45! Sachant que le lineup devrait être sensiblement le même que la saison dernière, avec une belle profondeur sur plusieurs positions, si le corps de lanceurs arrive à limiter la casse, alors on pourrait retrouver Illinois au-dessus des 50% de victoires. Est-ce que ce sera suffisant pour un accessit pour les Regionals? Rien n'est moins sûr...


Ohio State a également perdu sa rotation, les Buckeyes vont compter sur un step up interne de Griffan Smith, et observera attentivement l'adaptation de son Collegiate High School All-American 2021, Gavin Bruni, pur produit d'Ohio.

Exceptionnel l'an dernier alors qu'il était freshman, Kade Kern est le présent et l'avenir à court terme d'Ohio State, et nul doute que dans son sillage, des joueurs vétérans comme Zach Dezenzo seront des soutiens importants dans l'optique d'avoir un lineup compétitif du côté de Columbus.


Mike Bolton - Curtis Washington. Ce duo pourrait faire des merveilles pour Purdue, si le dernier nommé, comme nombre de ses accolytes passant du JUCO à la NCAA D1, réussi le saut et confirme au plus haut niveau.

A West Lafayette, la patience sera de mise pour Greg Goff et son staff, compte tenu de l'important nombre d'arrivées au sein de l'effectif. Si tous les transfuges en provenance du JUCO confirment, et avec le retour d'un bullpen performant (l'une des rares satisfactions de la saison dernière) alors les Boilermakers peuvent espérer se rapprocher d'un bilan de 50%.

Entre les qualités décelables sur le papier et ce qu'il va vraiment se passer, il peut y avoir un monde d'écart, et de par le talent intrinsèque des joueurs disponibles cette saison, une surprise n'est pas à exclure.


La Big Ten a perdu un nombre important de lanceurs starters cette off season, et Penn State fait partie des équipes dont les interrogations se situent sur les remplaçants de ses starters précédents. Travis Luensmann, transfuge en provenance de South Carolina, devra vite se montrer à la hauteur si les Nittany Lions espèrent peser au sein de la conférence.

Du côté du lineup, ils devront s'appuyer sur Matt Wood, qui sort d'une excellente saison (élu dans la 2nde team All-Big Ten en 2021) et devront observer si Jay Harris confirmera sa saison freshman en qualité de shortstop.


Minnesota doit une revanche à ses fans! Auteur de la pire saison de son histoire, l'une des rares équipes Big Ten a avoir été titrée dans l'histoire de ce sport à l'échelon universitaire a terminé avec une fiche de 6 victoires pour 31 défaites. S'il est vrai que l'effectif a subi le COVID-19 de plein fouet, il n'en reste pas moins que la saison dernière a été frustrante avec des joueurs disponibles en deçà de ce que l'on pouvait attendre d'eux. Au coeur du problème la saison dernière, le corps de lanceurs devra se montrer bien plus solide et espérer un peu plus de chance avec certains retours (George Klassen revient d'une opération de type Tommy-John qui l'a éloigné des terrains sur l'ensemble de la campagne 2021) pour ne pas réitérer les contre performances de la saison passée (8.09 d'ERA).

Heureusement pour les Golden Gophers, l'excellent 2-way player Sam Ireland est de retour dans la rotation, tout comme son accolyte Jack Liffrig.

On espérera enfin retrouver le prometteur JP Massey à un niveau plus conforme aux attentes.


Les freshmen pour relancer Minnesota? Image University of Minnesota Athletics

Autre équipe pénalisée par le COVID-19, Northwestern, qui a développé de belles choses offensivement avec notamment 66 home runs (2e de la conférence), et qui voit des joueurs importants comme son ace, Mike Doherty, continuer l'aventure. Décimé par le virus sur la dernière partie de saison, les Wildcats n'ont pu aller au bout de leurs idées, notamment offensivement parlant et regrettent certainement un bilan bien moins intéressant qu'espérer après un bon début de saison.

Si cette fois-ci ils arrivent à éviter ce genre de soucis, alors il est légitime pour eux de penser qu'ils pourraient être l'équipe difficile à manoeuvrer, qu'aucune équipe de la conférence ne souhaite réellement affronter. Il faudra surveiller la courbe d'évolution d'Ethan O'Donnell, très intéressant l'année dernière en tant que freshman, et sur lequel le staff nourrit de grands espoirs!


Pour ceux qui ne le savent pas et qui se posent la question, Wisconsin n'a pas de programme de baseball, comme certaines autres facs pourtant connus dans d'autres disciplines


Peut-être pas la plus grosse conférence du pays, la Big Ten réunit ce qu'il faut de talent pour pouvoir envoyer quelques équipes tenter leur chance lors du tournoi national. Nebraska, Michigan et Maryland ressemblent à des contenders pour une place en Super Regionals si ce n'est plus. Ce serait une belle chose de voir l'une de ces équipes remettre la conférence sur le devant de la scène.



20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout