"War Zone" - Le retour!


Le premier week-end de compétition est enfin arrivé! Et même si réussir à suivre les rencontres n'aura en aucun cas été simple, difficile de bouder son plaisir, d'autant plus à la vue de tout ce qu'il s'est passé ce week-end.


On reprend ses marques


Repérer les belles séries du week-end, rechercher les prospects à observer d'un oeil "avisé", et surtout se faire plaisir sur des affiches peut-être moins médiatisées: le retour du college baseball, et des habitudes que l'on associe à ses week-end de joutes nationales sont autant de facteurs qui font apprécier cette mi-février.


La reprise de la compétition universitaire s'accompagne normalement du retour dans les jours qui suivent des ainés professionnels et de la MLB via son Spring Training, mais les choses sont quelque peu différentes cette saison, avec un lockout toujours d'actualité.

Quoiqu'il en soit, une semaine après la reprise du softball, le baseball universitaire peut profiter des "malheurs" du baseball pro afin de se révéler au plus grand nombre, et d'attirer de plus en plus de fidèles.

La NCAA D1 baseball est sur la bonne voie, lorsque l'on regarde notamment le regain d'intérêt de médias comme ESPN, encore prêt à mettre ce sport sur ses chaines principales et ses extensions (propres à certaines conférences). Lorsque le basket tirera sa révérence après son annuel March Madness, le baseball aura alors le champ libre afin de parler au plus grand nombre, d'amener tout une fac, toute une ville, toute une région vers la fin du printemps et le National Tournament.


Mais n'allons pas trop vite en besogne, et profitons des premières batailles de la saison. Et quelles batailles! Nous avons eu tout ce qui fait le sel de la compétition universitaire en général, avec des upsets, des performances incroyables et du suspens (bon pour ce dernier, ça n'a pas été le cas dans pas mal de séries). On a pu exulter, y aller de nos conclusions hâtives et surtout vibrer sur les premiers Home runs de la saison!


Il est temps de se poser, de revenir sur ce qui a été marquant ce week-end, et pour celles et ceux qui sont habitués à mes petits écrits récapitulatifs, ce premier jet de 2022 sera un petit peu différent. Pour celles et ceux qui lisent ce type d'article pour la première fois, bienvenue et restez avec nous, tout au long de la saison!


"Ma" série du week-end


N'ayant pu suivre qu'une série dans sa totalité, je me focalise sur cette dernière, malgré les séries incroyables que l'on a pu avoir parmi les favoris, en ce début de saison.

Mais chanceux j'ai été, car de belle qualité la série suivie a été!


On se retrouvait donc du côté de Lafayette, en Louisiane, pour un duel entre deux équipes des Mid-Majors plutôt attendus cette saison. Louisiana, issu de la Sun Belt, accueillait UC Irvine, l'une des universités favorites de la Big West. Les Anteaters, 20e au top 25 de présaison signé D1 Baseball (le fournisseur officiel du top 25 de la NCAA D1 Baseball) se déplaçait donc chez une équipe concurrente dans l'obtention d'une place dans ce top hebdomadaire avec pour objectif de lancer au mieux sa rotation et de pouvoir faire une petite revue des forces en présence dans le lineup. Les Ragin cajuns avaient forcément un objectif similaire, mais étant également à domicile, avait ce petit objectif en plus de prendre le gain de la série et de pourquoi pas prétendre à une nomination dans le top 25.


Tout a donc commencé ce vendredi avec un match où tout s'est joué dans la 5e manche. UC Irvine a connu le meilleur départ grâce à Taishi Nakawake (short stop diplômé mais toujours éligible), auteur d'un 2 runs home run en haut de 2e manche.

Cet avantage ne fut cependant que de courte durée avec la réplique, la réponse signée Jonathan Brandon (3rd base, redshirt junior) pour un 2 runs home run dans cette même 2e manche.

Le momentum semble alors changer d'équipe puisque les Ragin Cajuns enchaine avec deux solo home runs, dans la 3e manche, signés des champs extérieurs Connor Kimple (senior) et Carson Roccaforte (sophomore)! 4-2 Louisiana, dans un match où les lanceurs de Lafayette ont eu des difficultés face aux battes adverses, augmentant leur compte de lancers assez rapidement, et obligeant notamment Seth Thibodeaux (coach des lanceurs) et Matt Deggs (coach principal) à relever leur lanceur partant, Drew Shifflet, par le releveur gaucher Brandon Talley. Et si ce dernier réussit un bout de 3e manche et une 4e de très bonne facture, il va malheureusement craquer lors de la manche suivante.

Concédant deux coups sûrs simple de suite par le leadoff et son second, une erreur de sa défense sur un amorti va le mettre dos au mur, avec des bases pleines et aucun joueur retiré. La machine UC Irvine va alors appuyer là où ça fait mal en réussissant à faire passer pas moins de neufs joueurs dans cette demi manche et scorant 5 fois dans cette même manche!

De l'autre côté de la balle, le lanceur partant Michael Frias aura réussi à tenir 6 manches avec une fiche solide, réussissant notamment 7 strikeouts lors de son passage.

Passé d'un avantage de 4-2 à un retard de 4-7, Louisiana ne se relèvera pas et concède la défaite sur l'opener.



Le lendemain, on semble se diriger vers une nouvelle bascule à l'avantage des Anteaters, menés très rapidement 3-1 (1ère manche), mais de nouveau capables de produire un effort de haute volée en 5e manche afin d'effacer le déficit et de prendre lead (4-3). Mais cette fois-ci, les Cajuns, sous l'impulsion d'un Connor Kimple toujours aussi inspiré offensivement, vont reprendre l'avantage dans le bas de cette même 5e manche! Auteur d'un nouveau home run en 2 jours (avec un 2 runs Home run cette fois), Kimple aura été l'étincelle permettant à Louisiana de passer à 6-4 en bas de 5e, puis d'ajouter un run en 7e manche afin de valider la victoire, de sauver la série (1-1) et de remettre les deux équipes à égalité parfaite (7-4 score final en faveur des joueurs de Lafayette) avant une rencontre 3 décisive dimanche.



Et quelle rencontre! Tout a bien commencé pour Louisiana, avec le MVP de cette série, Connor Kimple, auteur d'un nouveau home run dès la deuxième manche! Jonathan Brandon, autre nom que vous avez vu un peu plus haut, réussit un RBI single dans cette même manche, permettant à Carson Roccaforte de marquer le point du break (2-0, 2e manche). Mais encore une fois, comme si tout cela était écrit, UC Irvine produit une nouvelle manche de qualité, la 3e manche cette fois-ci, afin de passer 3 runs à Jeff Wilson, le lanceur partant senior des Ragin Cajuns! Parmi les bourreaux du lanceur droitier expérimenté, on retrouve de nouveau Taishi Nakawake, auteur d'un coup sûr puis réussissant à marquer un point sur un coup sûr de son coéquipier Nathan Church (OF Redshirt sophomore). Ce même Church qui score à son tour sur un 2 RBI double de Thomas McCaffery (receveur sophomore) et qui permet, entre autre, à UCI de passer devant (3-2).

Dans un match où les défenses prennent le pas sur les attaques à partir de là, il faudra attendre une 8e manche tendue pour voir la délivrance du côté de... Louisiana!

Grâce à Roccaforte, l'homme du match, les joueurs de Lafayette passent 3 run à la relève des Anteaters avec un 2 run single de ce dernier! CJ Willis, aligné en DH sur le match, réussit le RBI single qui donne 2 points d'avance aux Cajuns!

Grâce à l'autre homme du match, le releveur Bo Bonds (5 strikeouts en 3 manches, sans concéder le moindre coups sûr), Louisiana va s'en sortir sans encaisser le moindre point et remporter donc le match 5-3, remportant de ce fait la série en "déjouant les pronostics" face au 20e de la Nation (avant ce match).



Auteur de 3 home runs, 6 RBI, 3 points marqués et une base volée à .500 de moyenne au bâton, Connor Kimple est l'homme de cette série inaugurative.


Très peu de véritables enseignements ne peuvent être tirés de cette première série de la saison, avec des défenses pas totalement au point, une disparité des niveaux côté lanceurs également, et nul doute que la vérité de cette série n'est en aucun cas la vérité de la saison de ces deux outsiders aux places d'honneur!


Tendances


Si cela ne veut rien dire après un seul week-end, voici le retour des tendances! Alors qui est hot? Qui est cold?


Certes Rice n'était pas l'adversaire le plus coriace attendu, mais Texas a fait tomber la foudre sur la fac de AAC.

Tennessee a fait comme Texas mais face à Georgia Southern, une équipe que l'on attend parmi les contenders de la SUN BELT.

Bryant, qui a sweepé East Carolina, et Long Beach State, pour l'upset du week-end tombe dans cette catégorie, tout comme Oklahoma State, qui s'est vengé de la série de la saison dernière en renversant Vanderbilt. On peut finir avec Oregon State, Florida State, Portland ou encore San Diego.



Encore une fois, inutile de s'alarmer, mais pour garder la tradition instaurée l'année dernière, voici les équipes qui ont eu un retard à l'allumage:

Face à une surprenante équipe de Clemson, Indiana n'a pas vu le jour. Dans la même conférence, Nebraska n'a pas réussi sa rentrée. Mississippi State, Oregon, East Carolina ou encore Texas Tech font partie de ma première liste non exhaustive des "mauvais élèves".


La performance marquante


Tommy White. T-O-M-M-Y W-H-I-T-E! Auteur d'un premier week-end universitaire incroyable, le jeune frappeur de NC State a tout simplement martyrisé les lanceurs d'Evansville!

Il a commencé par 3 home runs frappés lors de l'opening day, pour se présenter aux yeux de la NCAA D1 de baseball, et s'il est vrai qu'Evansville ne représentait pas une menace élite, et qu'il s'agit d'un premier week-end, dans une compétition où ce qui compte et la régularité et la répétition des efforts, le jeune homme issu de la fameuse IMG academy termine son week-end avec 5 home runs, 12 points produits, 2 buts sur balle et une belle moyenne au bâton. Si on a parlé de certains de ses jeunes coéquipiers pour prendre la relève d'une partie du groupe qui s'était hissé jusqu'au College World Series, White a toutes les cartes en main pour avoir de l'impact dès sa première saison.

En tout cas, c'est une belle entrée en matière pour le Floridien.



Tommy White pour une première exceptionnelle, image 247 sports

Quelques affiches intéressantes


Je ne vous remplis pas trop d'informations pour cette première fournée de saison, mais voici quelques rencontres qui valent le coup d'oeil. Avant de vous les afficher, je vous rappelle qu'un nombre intéressant de rencontres sont disponibles via l'espn player, et également que vous pouvez retrouver des résumés de 10 minutes 1/4 d'heure sur la chaine youtube wheels, qui propose un contenu étoffé (avec même quelques résumés de softball également). Voici, en exemple, le game 3 de la série tant attendue entre Oklahoma State et Vanderbilt:


N'hésitez pas ̶à̶ ̶m̶e̶ ̶p̶a̶y̶e̶r̶ à vous y abonner!


voici donc quelques affiches (je ferai de mon mieux pour communiquer sur les réseaux sociaux à l'approche du week-end):


A partir de ce vendredi:

Louisana - Stanford

Xavier - Oregon State

East Carolina - North Carolina

Duke - Baylor

VCU - Ole Miss

Indiana - Arkansas

Georgia State - Florida

Alabama - Texas... et bien d'autres!


Premier week-end de feu et déjà tourné vers le week-end suivant, qu'est-ce que c'est bon de retrouver cette compétition!

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout